Il faut juste que je rencontre mes mots

J'ai laissé s'évaporer les émotions

Se diluer les sons

Se faufiler les lettres

Et dans ma tête

Ne sonnent que l'utile et le quotidien

Avec mon bâton de pèlerin

Je vais voyager 

Au delà du superficiel

Pour vous ramener quelques lumières enfouies.