20 mai 2014

Un moment avec toi.

Rien d'extraordinaire Pas d'invention spectaculaire Pour idéaliser un instant Non Juste passer un moment avec toi Parler Te regarder dans les yeux Rire Entendre ton rire Te déshabiller du regard Te déshabiller Te caresser Soupirer Voir tes yeux heureux Ne pas voir le temps passer Aimer, aimer tellement Passer un moment avec toi Juste passer un moment avec toi.  
Posté par Stan Alerion à 19:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

18 mai 2014

Fête de famille

Fête de famille Les papilles de Papy Babillent Les lentilles de Mamy Frétillent Drôle de symphonie Surement parce que les bulles Hululent Au rythme des libellules D'Ursule Voisine immobile Sa lampe à huile A la main Dans un écrin d'airain Les yeux sur son lutrin.      
Posté par Stan Alerion à 18:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
18 mai 2014

Mélodie

  Je ne serai pas là Quand les cheveux défaits Tu joueras au piano  Cette douce mélodie De Ludovico Einaudi Des notes comme esquissées Tes doigts à peine posés Sur le blanc ou le noir D'ailleurs ? Joues-tu du piano ? Je te connais à peine Je crois. Je sais pourtant ton parfum, Tes cheveux si noirs, Et ton corps fiers. D'ailleurs ? Existes-tu ?      
Posté par Stan Alerion à 18:42 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
14 mai 2014

Incandescence de la folie

  Ton corps, mon refuge Ma transgression Mon hymne à la vie. Tes caresses, ma paix Mes combats gagnés Mes victoires impossibles. Ton souffle, ma quiétude L'allié de ma sagesse Ma folie en éveil. Tes lèvres, mon opium Le temps suspendu La tempête contenue. Ta peau, mon concerto Mon ciel étoilé Ma divine comédie. Tes soupirs, mon vertige L'incandescence de la folie Le tutoiement de l'infini. Ton sexe, ma déraison Mon paradis terrestre Mon allégorie subliminale Ton plaisir, ma joie Le sourire de la vie ... [Lire la suite]
Posté par Stan Alerion à 18:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2014

Sanglot

Le sanglot d'un enfant.Cette respiration saccadée,Le petit bonhommeEnvahi par la tristesse.Envie de le prendre dans les bras,Le consoler tendrement,Deux gros soupirs profondsPuis le calme.Un sourire sur son visage,Une larme sur le mien.Un moment précieux sans parole.  
Posté par Stan Alerion à 19:55 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
12 mai 2014

Caleçons fleuris.

Ne m'en veuillez pas si aux rumeurs empuanties de la ville je préfère Le bruit des caleçons fleuris dans les champs de lavande Je voudrais enlever ce pince-nez qui m'isole des odeurs extrêmes Pour respirer dans un monde libéré des humains déshumanisés Le souffle énergique des sirènes utopistes ré-enchantant le présent aphone Je reviendrai alors au milieu d'un armée désarmée et désarmante Marchant aux pas désarticules des libérateurs de l'ennui Apostropher les haineux laineux et hideux Pour déclarer l'éternité des idées... [Lire la suite]
Posté par Stan Alerion à 18:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

11 mai 2014

Cet instant là.

Juste un peu de calme. M'élever,m'évaporer au delà du tumulte Des assauts acidifiants du quotidien. La mer peut-être, Ou les vallons verdoyants de là-haut. Une musique sûrement Calme, lointaine juste perceptible Une voix, un murmure Une invitation au chuchotement. Une main, douce, presque absente Mais infiniment là. N'être plus qu'ailleurs Mais dans l'instant Si agréablement long De la légèreté et de l'abandon.  
Posté par Stan Alerion à 18:58 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2014

Cacophonie expiatoire

Sur les pas sanglants D'une anacoluthe effarouchée Je cherche le chemin dispendieux Des fourmis arborescentes La lumière glauque Des anathèmes mal cicatrisés Guide mon corps dégingandés Vers des paradis infra-somnolents Pourtant tu m'avais prévenu L'île blasphématoire ne se gagne Qu'au terme D'une tyrannie diluvienne Et ne peut résulter Que de la cacophonie expiatoire.
Posté par Stan Alerion à 09:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 mai 2014

La saison des amours.

J'ai tenté de répondre à une proposition d'Appoline sur son blog. Mais l'exercice n'est pas simple surtout quand on aime être à contre-courant comme moi. Voici la consigne: L'automne est la meilleure saison pour la plantation de toute sorte . A la manière d'un jardinier , semez des mots dans un décor automnale . Ramassez et brûlez les feuilles mortes, les mots fanés, et replanter des nouveaux bulbes ...Recréez un espace coloré qui sera le votre, dans une saison ou certains changements s'opérent (brouillard, rosée, jours plus... [Lire la suite]
Posté par Stan Alerion à 16:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 mai 2014

Ma valise.

Déjà,  je ne sais plus où je l'ai mise ma valise ! Je crois que la dernière fois que je m'en suis servie, je l'ai mise devant l'église. Eh oui j'ai toujours pensé qu'il fallait mettre les valises devant les églises. Ce serait lié à un dérèglement de mon hypophyse selon Denise qui pactise à Pise avec les adorateurs de cytises. Bien ! Mais ma valise ? SI j'étais allé à Venise j'y aurais mis ma gondole mais pour aller à Trie sur Baïse, ce serait une bêtise. Déjà pour ne pas l'oublier, je vais mettre mon tube d'anti-frise. Je... [Lire la suite]
Posté par Stan Alerion à 17:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]