22 mai 2020

Et nos mains qui se rapprochent.

Et s'il suffisait tout simplement Que nos regards s'effleurent Que sur nos lèvres silencieuses Quelques mots s'esquissent Pour qu'un tourment Doux et lent Chavire lentement Nos corps éloignés Puis un sourire A peine dessiné Un signe de la main  Presque uniquement imaginé Et dans nos corps une tempête  Qui s'agite imperceptiblement Quelques pas lents Tranquilles, presque nonchalants Et nos mains qui se rapprochent.  
Posté par Stan Alerion à 14:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

22 mai 2020

Terminus.

Cerveau trop confiné, pas envie de me colleter à l'actualité, toucher, pas toucher, pas d'avis sur les élections pas d'avis sur les postillons, pas d'avis sur les donneurs d'avis juste plonger dans l'absurde de mes mots qui me transportent dans mes délires. Zeste de citrons, reste d'imagination, passion, cornichons. En tirant sur le bouchon j'ai vu passer la mer, au loin tes cheveux frémissaient dans le soleil et le champagne se mit à couler à flot. Défaut, démons, désert. Dès hier j'ai senti passer dans l'air une sorte d'abécédaire... [Lire la suite]
Posté par Stan Alerion à 09:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]