Tchaikovsky

Concerto pour violon

La musique habille la maison

La colore

L'éblouit

La transforme en vaisseau musicale

Mon visage 

Si proche du tien

Une larme qui épouse une larme

Et nos sourires qui s'enchevêtrent

Comme un passage vers un ailleurs suspendu

Un baiser sublimé par la puissance douce et romantique du violon

Nos corps que la musique emporte vers des paysages multicolores

Et pose sur un tapis sensuel de calme 

Caresses à peine effleurées

Avant l'envol à nouveau du violon

Pour des horizons vertigineux

Éblouissants

Passionnés

Démesurés.