J'aime pas l'hiver. Trop de faits divers pas assez de pic verts. Et puis c'est la saison de la guerre, tout ces hommes habillés en vert. J'aime pas l'hiver, c'est pas pour les cratères, c'est plutôt sympa les cratères, mais Lucifer y plante ses pommes de terre. Un jour j'ai caché mon abécédaire dans l'arrière cour chez ma grand-mère, j'avais pas vu la termitière, les soldats de l'hiver ont creusé un cratère, mon abécédaire n'avait plus l'air de rien. J'ai tout raconté au pic vert même si son air sévère m'exaspère. En même temps, j'ai bien vu l'homme en vert manipuler ses haltères. J'ai rien dit, mon grand-père dit que j'exagère. J'aime pas l'hiver. Mais j'aime bien Esthère la fille qui vient d'ailleurs. Elle dit que Lucifer n'existe pas. Elle a apprivoisé le pic vert, finalement il n'a pas l'air sévère. J'ai peur que les hommes en vert emmène Esthère plus loin que la clairière. J'aime pas l'hiver. Un jour le notaire est venu, mon grand père l'a emmené dans la volière, il parait qu'il a retrouvé mon abécédaire mais après les hommes en vert l'ont cherché partout, le père d'Esthère dit que le notaire s'est trompé de cratère. Moi j'aime pas l'hiver je vois tout à l'envers.